Pourquoi un régime drastique n’est-il pas le meilleur moyen de maigrir ?

Accueil > Beauté > mincir, fitness, régimes > Pourquoi un régime drastique n’est-il pas le meilleur moyen de maigrir (...)

Monodiète, régime sans sucre ou sans gras, régime hypocalorique… Les restrictions alimentaires sont devenues la méthode absolue pour perdre du poids. Si elles sont plébiscitées, il ne s’agit aucunement d’une bonne idée. Les régimes drastiques sont déconseillés pour plusieurs raisons.

par La rédaction 41 Il y a 0 message de forum.

Régime drastique et effet yo-yo

Il est vrai que les restrictions alimentaires entraînent une perte de poids les premières semaines. Cependant, les résultats ne sont pas durables. En effet, la frustration et les carences causées par ce type de régime finissent par démotiver.

Tôt ou tard, vous aurez des envies irrépressibles. Dans ces cas-là, on a tendance à vouloir du sucre (des friandises, des frites, un gâteau, etc.). Pourtant au moindre écart, votre corps va emmagasiner des calories en prévision de vos prochaines restrictions. C’est pourquoi un régime draconien ne permet pas de maigrir à long terme. Vous allez perdre vite et reprendre aussi rapidement.

Les régimes restrictifs : un danger pour la santé

Outre son inefficacité, un régime drastique nuit à la santé. Une perte de poids trop importante et trop rapide peut augmenter le risque de troubles cardiovasculaires. Une carence en potassium par exemple peut entraîner une hypertension artérielle et des maladies cardiaques.

En privant votre corps de nourriture et en réduisant ses dépenses en énergie, le taux de bon cholestérol peut aussi diminuer. Le taux normal de cholestérol HDL est compris entre 0,4 g/L et 0,6 g/L chez l’adulte.

Vous risquez également des carences nutritionnelles. Il faut savoir que le corps a des besoins spécifiques qu’un régime drastique ne peut pas apporter. Par exemple, un manque de vitamine B12 entraîne des troubles digestifs et un fourmillement désagréable au niveau des membres. Le manque de fer peut également entraîner une anémie et une faible résistance aux infections.

Une perte de muscles et un regain de graisses

Après quelques jours de restriction, votre métabolisme ralentit et réagit a contrario. Il va économiser de l’énergie. Il stocke alors plus de graisses pour combler ses besoins en énergie et réduit la masse musculaire. Vous aurez ainsi moins de muscles, mais plus de masse graisseuse.

Après quelques semaines, vous pouvez perdre plus de 50 % de votre masse musculaire. À long terme, vos capacités intellectuelles et immunitaires en seront affectées.

En conclusion, il est préférable d’opter pour une alimentation équilibrée. Il faut éviter d’affamer son corps pour ensuite être frustré. N’hésitez pas à consulter un nutritionniste pour entamer un rééquilibrage alimentaire ou trouver le bon régime. Ce spécialiste pourra vous conseiller une diète adaptée à vos conditions physiques et à vos objectifs.