Dans quels cas le massage est-il contre-indiqué ?

Accueil > Magazine massage > Dans quels cas le massage est-il contre-indiqué ?

Mag

Réalisé par des massothérapeutes, le massage est souvent associé au bien-être et à la détente. S’il présente de nombreux bienfaits, sa pratique est déconseillée, voire interdite dans certains cas.

par La rédaction 98 Il y a 0 message de forum.

Les contre-indications absolues au massage

Le massage est avant tout proscrit en cas d’hémophilie. Les personnes hémophiles ne disposent en effet que très peu, voire pas du tout de plaquettes qui favorisent la coagulation du sang en cas de blessure. Étant donné que les différentes manipulations comme les pétrissages sont susceptibles de causer des micro-blessures musculaires, le massage se révèle donc dangereux.

La pratique est aussi à éviter en cas de fièvre. De plus, le massage a tendance à augmenter encore plus la température corporelle qui se situe déjà à un niveau particulièrement élevé.

Le massage est également incompatible avec la phlébite, c’est-à-dire l’inflammation d’une veine qui se produit généralement au niveau des jambes. Cela risque tout simplement de déplacer un caillot sanguin qui s’est logé dans la veine à d’autres endroits, comme le cerveau ou les poumons.

Pas de massage en cas de blessures

Le massage est à éviter si vous avez une blessure ou une infection cutanée. L’interdiction s’applique entre autres en cas d’inflammation de la peau ou des articulations, d’éruptions cutanées, d’ecchymoses, de tuméfaction, d’entorse, de fractures tisseuses, de déchirures ligamentaires ou musculaires, de varices et de brûlures.

Évitez à tout prix de toucher une coupure, une plaie ouverte, des rougeurs ou des ampoules douloureuses et qui risquent de s’infecter. Il en est de même en cas de maladie contagieuse. Les professionnels de santé déconseillent également le massage après une intervention chirurgicale récente ainsi qu’aux patients ayant subi un traumatisme, comme un effort dorsal abusif.

D’autres situations où le massage peut présenter des risques

En général, il n’est pas conseillé de se faire masser immédiatement après un repas. Il est important d’accorder suffisamment de temps à l’organisme pour compléter le processus de digestion. Le massage de l’abdomen durant les deux premiers jours du cycle menstruel est aussi déconseillé. Il en est de même pendant les trois premiers mois de la grossesse et en fin de grossesse.

Chez les personnes âgées, la finesse de la peau ainsi que la fragilité osseuse ne permettent pas toujours de réaliser un massage. Il est alors préférable de demander conseil à un professionnel avant d’envisager une séance de massage, même s’il s’agit tout simplement d’une parenthèse de détente.